{ Kawai RPG }


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La plume sadique ~ un retour en tant qu'écrivain?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maureen
~ Ecrivain ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Mangas /livres préférés : Death note, Mushishi
Phrase du moment : Prout
Lien de votre Echoppe : [url=lien de votre echoppe]Nom de votre echoppe[/url]
Date d'inscription : 02/06/2007

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 0

MessageSujet: La plume sadique ~ un retour en tant qu'écrivain?   Jeu 21 Fév - 9:35

Quel est votre style d'écriture dans le cadre d'un RPG ? (Médiéval, Fantasy, Futuriste ou autre)

Bah... de tout. Une époque n'est qu'un cadre, et n'est en rien un frein à l'imagination... certes j'écris plus de fantastique médiéval, mais j'aime beaucoup le contemporain et le futuriste!

Donnez un exemple de ce que vous écrivez, ou faites un petit texte free style.

Je vous soumets deux textes exactement sur le même sujet. Je travaille actuellement sur l'histoire d'un forum et pour le moment j'ai deux écrits.


1. Je l'avais déjà posté sur ce forum, mais je n'ai eu aucun retour.

Nous avons gagné le ciel…
… mais perdu l'océan.


Et Farore dit:
"Que les cieux accueillent la terre si précieuse aux hommes,
Que mes protégés s'éloignent des eaux sombres et maléfiques,
Que les démons des ténèbres soient condamnés à l'errance éternels,
Priez, enfants de la lumière, que vos vies soient épargnées."

Elle se tourna ensuite vers les anges, ses plus fidèles disciples:
"Mais ne me laissez pas dormir.
Car si je dort, le monde ne pourra s'éveiller."

Et la Grande Elévation commença…


Extrait de la Première Plume du Texte Blanc


Le prêtre ouvrit son exemplaire du Texte Blanc, après avoir glisser une main avec amour sur la couverture de cuir, frappée du symbole de Mirva, l'Eglise de Farore. Une plume blanche sur fond noir. La plume de la délivrance qui guide les hommes hors des ténèbres. Les marins s'assirent lentement autour du saint-homme murmurant religieusement des "Que ton souffle guide nos vies." Ce n'était qu'une parte du sermon, mais la plus importante pour ces hommes aux bras d'aciers et au cœur dur. Le capitaine retira son grand chapeau, symbole de sa fonction, avant de s'appuyer contre la balustrade de son navire. Distraitement, il laissait son regard couler vers le ciel qui les entourait de toute part, notamment en bas, là où les nuages formaient un épais tapis gris, empêchant de voir la terre. Le bateau avait beau flotté dans les airs grâce à l'énergie d'un cristal, il n'avançait pas pour autant s'il n'y avait pas de vent. Or, voilà plus de 5 jours qu'ils étaient immobiles. L'équipage était désespéré, les vivres manquaient et l'eau se faisait rare sur le navire. Aussi, même en n'étant pas un fervent pratiquant, le capitaine avait volontiers accepté que le prêtre redonne confiance à ses marins par la foi. Tiré de sa rêverie, il manqua les premières paroles du saint homme.

- … ainsi, la déesse Farore n'a jamais abandonné ses enfants. Priez, valeureux fils de la lumière, et la déesse répondra à votre appel. Je vais vous lire un passage du Texte Blanc qui relate la création de notre monde, et vous montrez la bienveillance de notre mère Farore.

"Il y a de ça un millénaire, les hommes vivaient sur la terre. Terre qui était enfermée par les océans, demeure du dieu maudit, Unuldur. Pendant très longtemps la déesse Farore protégea farouchement ses enfants, en repoussant les démons aquatiques hors du territoire des humains. Mais Unuldur devenait chaque jour plus fort et plus puissant. Il était aussi plus proche de ses créatures que Farore qui vivait dans son palais céleste, loin de la terre des hommes. Alors que le dieu maudit accroissait sa puissance, détruisant peu à peu la terre des humains, Farore descendit vers ses enfants. Accompagnée des plus valeureux guerriers, elle brava les terreurs d'Unuldur, s'enfonçant dans son royaume aquatique. Elle alla plus loin encore, jusqu'au centre de la terre pour trouver le Grand Cristal Noir, source de l'équilibre et de toutes énergies en ce monde. Pour sauver les hommes, elle formula au Grand Cristal le vœu qu'ils soient à jamais à l'abri des créatures d'Unuldur. L'âme de la déesse étant pure, le Cristal exauça son souhait, et la Grande Elévation commença. La terre se fendit, se craquela. Des îles se formèrent et s'élevèrent dans les airs, emportant les humains vers le pays des cieux, les éloignant de l'influence du dieu maudit. Mais pour la sauvegarde de ses enfants, la déesse Farore devait rester près du cristal. Elle murmura alors au Translucide:

"Veille sur eux, guide les hommes vers ma lumière. Que les anges les acceptent dans les cieux et qu'à jamais ils vivent loin des tourments d'Unuldur. Toi, Translucide, soumet-toi à ma volonté en guidant les hommes."

Et Farore, déesse de la vie, Mère de tous, s'allongea près du cristal et s'endormit. Le Translucide savait qu'il ne fallait pas qu'elle dorme trop longtemps, ou les hommes perdraient sa lumière. Alors il remonta, ses ailes du lumière le portèrent jusqu'aux îles flottantes. Respectant la volonté de la déesse, il ferma à jamais le passage entre l'océan d'Unuldur et le nouveau monde des humains, répandant un brume de nuages toxiques derrière lui. Depuis les hommes peuvent vivre sans craindre les créatures malfaisantes du dieu maudit et sont guidés par le Translucide, le Premier Ange de Farore. "

Le prêtre referma le livre religieux et posa son regard sur chacun des marins. Tous étaient silencieux, suspendus aux lèvres du saint-homme. Le capitaine, peut-être un peu à l'écart, était tout aussi attentif. Le prêtre garda le silence quelques secondes, adressant une rapide prière à Farore, avant de s'adresser aux hommes.

- La déesse mère n'a jamais cessé de nous protéger. N'ayez crainte mes fils, même endormie près du cristal, la déesse nous enverra son souffle bienveillant. Elle n'abandonnera pas une caravane composée de ses plus fidèles enfants.

Le prêtre demanda alors qu'ils récitent la prière habituelle. Un murmure s'éleva, chacun laissait les mots connus par cœur couler dans les airs. Pour conclure, chacun porta sa main droite à son front avant de déposer deux doigts à la base de sa gorge, le signe religieux de l'église Mirva, puis les marins se levèrent, remerciant d'un ton bourru le prêtre avant de retourner à leur tâche respective. Le capitaine replaça son grand chapeau sur sa tête, et tourna son regard vers l'immensité de bleu qui les entourait de toute part. Les deux mains appuyées sur le bois de son navire, il méditait sur les paroles du religieux, se demandant si la déesse ne les avait vraiment pas abandonné. Trois jours sans le moindre vent, ce n'était pas grand chose, mais quand le phénomène s'était répété une dizaine de fois en l'espace d'à peine deux mois, le capitaine restait perplexe. Il n'eut pas à tourner la tête pour savoir que la présence qui s'était rapprochée de lui, était celle du saint-homme. Le livre toujours dans les mains, le prêtre s'était placé à ses côtés.

- A quoi pensez-vous, Capitaine?
- Vous savez très bien. Ce n'était pas une bonne idée de devenir caravanier, avec les temps qui courent. J'aurais du me méfier avant d'accepter cette mission.
- Vous devez avoir la foi, Capitaine. Farore ne nous abandonnera pas. L'Eglise vous a confié la tâche de trouver et de ramener des cristaux brutes. Vos hommes ont confiance en vous, l'Eglise a confiance en vous, Farore a confiance en vous. Ne perdez pas espoir. Vous mènerez à bien votre mission et je serai là pour vous y aider.


Le capitaine ne répondit pas. Quoi répondre face à de telles paroles? Le prêtre avait l'air si confiant en la déesse, ses dires étaient bien trop rassurants. Il mènera à bien sa mission, hein? Ramenez des cristaux brutes, hein?! Mais où voulait-il qu'il trouve des cristaux s'il n'y avait pas de vent pour le pousser jusqu'au îles? A la Grande Elévation, seulement quelques îles étaient habitées par des humains. Ces îles se regroupèrent pour former l'Empire, créant une sorte de frontière entre la zone du ciel habitée par les hommes et le reste de l'étendue céleste. A l'intérieur de l'Empire, les vents sont la plupart du temps favorables, mais dès que cette frontière est passée, les voyages sont beaucoup plus dangereux et aléatoires. Et pourtant, des bateaux s'aventuraient en-dehors de cette zone paisible. Des fous… des fous comme le capitaine qui avaient accepté la mission de l'Eglise. Chercher, trouver et ramener des cristaux brutes dans l'enceinte de l'Empire. Découvrir des îles inconnues, affronter les créatures qui y vivent, revenir en un seul morceau. Tout ça pour des cailloux transparents. Mais quels cailloux! Livrés aux anges, ces derniers étaient capables d'en tirer une énergie propre, permettant aux habitants de l'Empire de se développer, de vivre confortablement. C'est grâce aux cristaux si des armes existaient. C'est grâce aux cristaux si des usines ouvraient. C'est grâce aux cristaux si le bateau volait! Sans cristaux, c'était la chute assurée de l'Empire ainsi que l'extinction de l'espèce humaine. Voilà pourquoi des caravanes étaient envoyées au-delà des limites de l'Empire. Des caravanes qui étaient payées très chères pour les cristaux qu'elles ramenaient… Si les navires revenaient. Un bateau sur trois ne revenait pas, habituellement. Mais depuis quelques temps, ce n'était plus qu'une caravane sur deux qui retrouvait le chemin de l'Empire, et souvent rentrait en piteux état. Les cristaux se faisaient de plus en plus rares, sur des îles infestées de créatures horribles qui laissaient peu de chance aux marins. Le prix des cristaux augmentait de jour en jour, les récoltes étaient mauvaises, la pauvreté gagnait les villes. Une vilaine passe, disait-on… une vilaine passe que le Capitaine n'avait pas cru. Résultat, il risquait de faire partie de la moitié des caravaniers qui ne rentreraient jamais chez eux.

Ruminant ces funestes pensées, il sentit soudainement la plume qu'il arborait sur son chapeau frémir doucement. Le capitaine leva son regard, intrigué. Il divaguait? Il sentait comme un léger souffle sur son visage. Il se tourna vivement, observa le drapeau qui devait pendre mollement en haut du mat, mais il flottait! Il flottait!!! Le capitaine ne perdit pas plus de temps. Il se redressa en criant ses ordres à ses hommes qui n'avaient rien remarqué.

- Le vent se lève! Réveillez-vous bande d'attardés!!! Tous à vos postes! Il faut être prêt quand le vent se durcira!

Les marins observaient leur supérieur comme s'il était fou, et enfin, quelques-un sentir la caresse du vent. Le silence angoissé fut balayé par des cris, des ordres, des jurons. La vie reprenait sur le navire volant. La vie et l'espoir d'arriver à une île. Le capitaine arrêta son regard quelques instants sur le prêtre qui eut un léger signe de tête.

- Farore n'abandonne jamais ses enfants…


Dernière édition par Maureen le Jeu 21 Fév - 9:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maureen
~ Ecrivain ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Mangas /livres préférés : Death note, Mushishi
Phrase du moment : Prout
Lien de votre Echoppe : [url=lien de votre echoppe]Nom de votre echoppe[/url]
Date d'inscription : 02/06/2007

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 0

MessageSujet: Re: La plume sadique ~ un retour en tant qu'écrivain?   Jeu 21 Fév - 9:35

Cent-trente-quatre ans avant de ce jour, la terre côtoyait l'océan. Cent-trente-quatre ans avant ce jour, une guerre éclata entre deux peuples auparavant amis. Nul n'aurait pu prédire le début de ce conflit, mais les humains virent un jour leurs terres envahies par les créatures marines, les zyrènes. Le véritable visage des démons aquatiques se révélaient enfin. Jaloux des Hommes, ils désiraient leur ravirent toutes les couleurs que portaient la terre. Dans la demeure du Dieu marin, au plus profond des abysses, seul est discernable le noir. Unuldur, terrible monarque immortel des grandes étendues d'eau avait trahi sa sœur, la douce et aimante Farore, déesse des cieux. La guerre fut sanglante. Les humains, peuple pacifique ne vivant à cette époque que d'agriculture et d'élevage, n'étaient pas du tout préparés à défendre chèrement leurs vies ! Et Farore, leur protectrice, insouciante et innocente déesse, qui volait loin très loin dans les nuages, en compagnie des oiseaux et de ses plus fidèles disciples, les anges.

Quand la déesse finit par redescendre parmi ses enfants, elle pleura tant le désastre l'horrifia. Il restait si peu d'humains, la terre autrefois si verdoyante si coloré, n'était plus qu'un amas de cendres. Les plantes piétinées, les arbres déracinés, les animaux agonisants, les humains se cachant sous terre. Farore eut tellement honte d'avoir délaissé ses fidèles qu'elle jura de sauver le reste de l'humanité, que plus jamais ils ne verront les créatures démoniaques de son frère. Elle délaissa son apparence de déesse et se glissa parmi ses enfants. En murmurant de tendres paroles de réconfort, de courage, d'espoir, les humains abattus relevèrent la tête et décidèrent de repousser leurs anciens amis. La déesse leur parla alors de la source d'énergie de ce monde. Un immense cristal noir reposait au centre de la terre, au-delà du monde connu, enfouit plus profondément que le fond des océans maléfiques. Un cristal noir qui exauçait le vœu d'une âme pure. Il était encore possible de sauver la terre aimée et les humains.

Farore trouva quatre valeureux compagnons qui au terme d'une longue épopée aux nombreux obstacles et dangers atteignirent le centre du monde. Près du cristal noir, Farore révéla sa véritable identité à ses amis mortels. Elle s'agenouilla devant la source de cet univers et dit alors :

"Que les cieux accueillent la terre si précieuse aux hommes,
Que mes ailes les éloignent des eaux sombres et,
Que les démons des ténèbres soient condamnés à l'errance éternelle,
Priez, enfants de la lumière, que vos vies soient épargnées."

Elle se tourna ensuite vers le Translucide et ses trois plus fidèles disciples:
"Mais ne me laissez pas dormir.
Car si je dort, le monde ne pourra s'éveiller."


Les ailes de lumière de la déesse se brisèrent comme un miroir, avant qu'elle ne s'effondre. Le sol se mit à trembler violemment. Trois des humains s'enfuirent, terrorisé. Qu'avait donc déclenché leur déesse? Le dernier resta pourtant, essayait de réveiller sa protectrice. En la touchant, il sentit une agréable chaleur parcourir son corps, et aperçut un pâle sourire sur els lèvres de Farore. "Va. Protège les hommes. Ils auront besoin d'un guide durant cette épreuve difficile." L'être humain respecta les paroles de sa déesse et rejoint la surface. Les fondements du monde tremblaient toujours, de plus en plus violement. Les hommes étaient désespérés. Certes, les créatures maudites d'Unuldur avait fuit les secousses en rejoignant l'océan, mais les humains craignaient à nouveau pour leur vie. La terre se révoltait sauvagement, tant et si bien qu'elle finit par se décrocher, formant des plates-formes qui s'élevaient lentement dans le ciel. Alors le plus fidèle disciple de Farore ouvrit ses ailes nouvelles de lumière, apaisa les hommes apeurés devant le phénomène magique. Il ordonna à ceux resté hors des plates-formes volantes de les rejoindre.

Lentement, la terre montait au ciel, emportant avec elle les enfants de la déesse. La Grande Elévation commença.



Vos motivations


A la base, je suis rpg-maker, mais vu la tonne de boulot que je me coltinne, je n'ai pas le temps de m'occuper d ela création de forum entier... alors écrivain est un bon compromis. J'écris des histoires, donne un coup de pouce pour des idées, et voilà. A l'occas je peux m'occuper d'un forum s'il manque des rpg-maker ou s'ils sont débordés. J'espère que mes études s'allégeront (alors là.... rêêêêêêêêêêve) pour que je puisse redevenir super active comme avant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saya
• Fondatrice - CULLEN ADDICT ♥♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4770
Age : 26
Nombre de forums créés : Beaucoup trop --\'. Hum environ bien 20 xDD mais mtn plus 4 a mon actif =)
Mangas /livres préférés : Death note, Ergo proxy, D Gray man ,hellsing, Claymore etc
Phrase du moment : Bioup ._.
Lien de votre Echoppe : Wandering Star
Date d'inscription : 29/04/2007

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 49885

MessageSujet: Re: La plume sadique ~ un retour en tant qu'écrivain?   Jeu 21 Fév - 13:01

Tsss si j'te dis nan ca fait quoi?
/BAM/
Mais oui bien entendu =D Très jolie texte. Et pis j'adore comme t'écris ._. Et pis haaan Bienvenue dans l'équipe une nouvelle fois =D

J'file te mettre ton rang et groupe :p

_________________


Merci ma lumière *0*
Hihi mon fofo chéri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marchands.goodbb.net
Maureen
~ Ecrivain ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Age : 28
Mangas /livres préférés : Death note, Mushishi
Phrase du moment : Prout
Lien de votre Echoppe : [url=lien de votre echoppe]Nom de votre echoppe[/url]
Date d'inscription : 02/06/2007

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 0

MessageSujet: Re: La plume sadique ~ un retour en tant qu'écrivain?   Jeu 21 Fév - 19:39

Merci beaucoup Saya ^^ ca fait toujours plaisir de revoir des amis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La plume sadique ~ un retour en tant qu'écrivain?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La plume sadique ~ un retour en tant qu'écrivain?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Citations et retour en arrière pendant la rédaction.
» retour au travail....
» Le 23 mai Varadero me voilà/et c'est grâce à vous/retour à la réalité
» Est-ce que quelqu'un a vu le retour de Nounou McPhee
» [MEGAUPLOAD][DVDRiP]Tant qu'il y aura des hommes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Kawai RPG } :: Au début ~ Là où y a tout ce qu'il faut savoir et faire savoir ! :: Ce que la team sait faire ! :: Écrivains-
Sauter vers: