{ Kawai RPG }


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Turquoise [ écrivain ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Turquoise
~ Membre ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 102
Age : 24
Lien de votre Echoppe : [url=lien de votre echoppe]Nom de votre echoppe[/url]
Date d'inscription : 25/06/2007

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 0

MessageSujet: Turquoise [ écrivain ]   Lun 25 Juin - 19:58

Voici ma candidature =) Pour l'instant, je fais un free style, mais si ce n'est pas suffisant je mettrais un de mes rp, il y a qu'à demander.

Questionnaire

Quel est votre style d'écriture dans le cadre d'un RPG ? : C'est assez varié, j'aime la Fantasy tout comme le Comtenporain, mais d'une façon générale je préfère quand il y a un petit côté sombre ou dérangeant. Je n'aime pas trop les histoires toutes roses et sucrées.
Donnez un exemple de ce que vous écrivez, ou faites un petit texte free style.

Free style - Les marionnettes

C'était comme une chanson triste et douce, quelques notes amères qui se perdaient dans le silence. Ce bruit mélancolique résonnait dans le vide, quelques gouttes de pluie que filtrait le toit de bois moisi, et qui tombaient doucement sur le sol encombré. L'eau claire mouillait les formes sombres entassées sur le bois du grenier, en trempant peu à peu les robes de soie et les visages blancs des poupées. Il y en avait des dizaines, des petites filles et des garçons aux joues roses jetés négligeamment les uns sur les autres, aux visages souriants mais froids et durs. Immobiles, comme figés par la mort, dans une danse silencieuse et belle. Ce tableau si joli et si effrayant se brisa soudain parmis les cris d'une fillette. Une enfant au visage semblable aux jouets qui se trouvaient là déboula dans le grenier sombre et humide, les yeux brillants. Deux grand yeux gris perle qui semblaient n'avoir pas reçu de joie depuis longtemps. Sa peau était d'une pâleur charmante et de longs cheveux roux tressés en deux nattes se balançaient sur son dos. Elle portait une robe très sage, de velours bleu sombre et des chaussures noires vernies qui claquaient sur le bois pourri. Elle s'arrêta devnt le spectacle étrange qui se dressait devant elle. Elle fut parcourue d'un bref frémissement d'excitation puis ses cris reprirent.

« Grand pa ! Grand pa ! Je peux? »

L'intéréssé apparut à son tour au pas de la porte. C'était un très vieil homme qui possédait le même regard gris et mélancolique que sa petite fille. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres minces, et il hocha la tête, déclenchant à nouveau la joie de l'enfant. Elle pénétra dans le foule de poupées fragiles, faisant comme elle pouvait pour ne pas les abîmer. Elle finit par attraper l'une d'elle, la jauger avec émerveillement, et se l'aproprier d'un simple geste, en blotissant le petit corps glacé contre elle. Elle avait choisi une poupée aux cheveux noirs corbeau, coupés courts. Ses grand yeux bleus avaient un regard troublant, comme si elle reprochait quelque chose à son créateur, et sa bouche rose était figée en un sourire sans joie. Elle était aussi pâle que sa nouvelle propriètaire, et était vêtue d'une simple robe grise et blanche. Le choix de le fillette démontrait malgré elle le profond malaise dans lequel était plongé son esprit. Aucun enfant normal n'aurait choisi cette poupée qui, malgré sa beauté, avait un éclat cruel dans le regard. Mais le grand père ne sembla pas s'en étonner outre mesure. Il hocha simplement une nouvelle fois la tête, fit sortir sa petite fille de la pièce et ferma la porte du grenier derrière lui. Il eut juste un dernier regard plein de tristesse à la salle obscure avant de disparaître.

La petite fille dont j'ai brièvrement dressé le portait se nommait Alice. Se nommait, car elle est morte il y a bien longtemps maintenant. Son histoire est aussi triste que celle de ses poupées, empreinte de la même beauté triste et immobile. Le destin lui a fait porté de biens lourds fardeaux, simplement parce qu'elle est née marionnettiste. Sa courte vie était liée de près aux jouets, et c'est ce qui causa sa perte.

Alice était fille, petite fille, ect de marionnettistes. Elle avait la certitude que plus tard, elle aussi reprendrait ce métier peu réputé mais qui représentait pour elle toute la poésie possible. Elle enviait son grand père aux doigts habiles et au regard vif et aimant d'un passionné. Elle n'avait d'autre modèle, car ses parents étaient morts peu à près sa naissance d'une intoxication. Il faut savoir qu'Alice vivait au 19 ème siècle, et qu'il était diffiçile en ce temps là de guérir ce genre d'infection. Elle n'allait pas à l'école. Sa vie d'enfant se résumait à s'occuper des marionnettes, sans jamais n'en posséder une seule. Son grand père n'était pas particulièrement sévère, mais c'était une règle qui, dans la famille n'avait jamais été brisée : l'enfant n'a pas le droit de recevoir un seul jouet avant ses neuf ans. L'homme aimait énormément sa petite fille, et il aurait préféré lui épargner la dure initiation de ce mystérieux métier. Mais il n'avait pas le choix. Alice avait aujourd'hui reçut sa première poupée, et tout devait recommencer.

Il appella la fillette occupée à pouponner sa trouvaille de sa voix légèrement cassée et éraillée de vieil homme.
« Alice vient voir par là. Prend la, aussi.»
« Oui Grand pa. » répondit sagement le fillette.
« Donne moi la poupée Alice. » La petite hésita cette fois, serrant sa précieuse amie contre sa poitrine. Elle la lui donna tout de même, à contre coeur. Il la prit avec précaution, la regarda un moment et eut un soupir. Il leva la main dans laquelle il tenait le jouet de porcelaine, et d'un mouvement brusque le laissa tomber à terre.
« NOOOON ! » Cria Alice, qui commenca à pleurer avant même que sa poupée ne touche le sol et ne se brise. Son Grand père prit immédiatement la parole, d'un ton empressé et désolé.
« Calme toi, Alice, calme toi. Ne sois pas triste. Tu vas devenir marionnettiste grâce à elle. C'est nécessaire. Ne pleure pas, elle n'est pas morte.» Les sanglots de la fillette ne se calmèrent pas. Au contraire ils redoublèrent. Le vieil homme s'accroupi à côté d'elle et prit sa main. Son regard semblait plus triste que jamais.
« Laisse moi t'expliquer.» Il prit un des morceaux de porcelaine et au prix d'un immense effort en entailla la joue d'Alice. Quelques gouttes de sang perlèrent sur sa peau blanche. La petite file cessa de pleurer. Ses grands yeux gris n'exprimaient plus qu'une incompréhension totale. Pourquoi son protecteur lui faisait il du mal?
« Voilà .» Murmura t'il. « Désormais, toi et ta poupée êtes liées à jamais. » Il prononça les derniers mots dans un souffle. Il se rappelait son initiation. Lui même avait été lié à un pantin de bois aux yeux verts fôret. Comme il l'avait trouvé beau, la première fois ... son nom était Raphaêl. C'était désormais son nom aussi. "Lié" quel mot simple pour décrire ce lien ... Raphaêl était ancré dans son âme, non pas comme un souvenir mais bien réel. D'ailleurs, même son corps était commandé par cette règle : le feu le brûlait aussi vite que du bois. Qu'en serait il pour Alice? Elle était désormais une poupée de porcelaine. Cela lui allait bien. Et c'était de toute façon une règle inviolable : sans elle les marionnettistes n'auraient pas cette incroyable dextérité. Les marionnettistes sont des marionnettes.

Alice mit du temps à comprendre cette nouvelle vérité qui s'imposait à elle. Tout ce qu'elle voulait, c'était une jolie poupée qu'elle pourrait habiller. Ses yeux avaient étés mélancoliques ; désormai, ils avaient cette teinte cruelle et triste qu'avaient les pupilles de son ancien jouet. Elle était devenue froide et sans joie, comme un objet de porcelaine, plus belle que jamais mais sans aucune vie dans cette envellope fragile. Elle était comme morte à l'intérieur.

Alice la marionnettiste mourrut quelques jours plus tard. Elle s'est brisée en trébuchant, peut être l'a t'elle fait exprès ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saya
• Fondatrice - CULLEN ADDICT ♥♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4770
Age : 26
Nombre de forums créés : Beaucoup trop --\'. Hum environ bien 20 xDD mais mtn plus 4 a mon actif =)
Mangas /livres préférés : Death note, Ergo proxy, D Gray man ,hellsing, Claymore etc
Phrase du moment : Bioup ._.
Lien de votre Echoppe : Wandering Star
Date d'inscription : 29/04/2007

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 49885

MessageSujet: Re: Turquoise [ écrivain ]   Mar 26 Juin - 11:50

Ecoute ben tu est accepté ^____^
Bienvenue dans l'équipe ^^
N'hésite pas à donner ton avis dans las ateliers et autres ^^

_________________


Merci ma lumière *0*
Hihi mon fofo chéri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marchands.goodbb.net
 
Turquoise [ écrivain ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Kawai RPG } :: Au début ~ Là où y a tout ce qu'il faut savoir et faire savoir ! :: Ce que la team sait faire ! :: Écrivains-
Sauter vers: