{ Kawai RPG }


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Candidature écrivain ~ Wolfy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wolfy
~ Ecrivain à l'essai ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 28
Nombre de forums créés : Un seul actif, un mort, un inachevé pour cause de surcharge de travail.
Mangas /livres préférés : Lambeaux de Charles Juliet, Le Cycle de Dune de Frank Herbert, et bien d'autres ...
Phrase du moment : Dieu existe, sinon qui change l'eau du bocal ? - Mémoires d'un poisson rouge
Lien de votre Echoppe : [url=lien de votre echoppe]Nom de votre echoppe[/url]
Date d'inscription : 15/07/2008

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 0

MessageSujet: Candidature écrivain ~ Wolfy   Mer 16 Juil - 13:14

A peine arrivé qu'il se présente déjà, le bougre ! Et oui, préparez-vous à devoir me supporter pendant un bout de temps, à devoir encaisser mes égards de superstar - mais non c'est pas vrai XD - et à devoir comprendre certaines de mes phrases parfois ... imprévisibles. °^°

Vous l'aurez peut-être deviné, comme ma Yu'cherry, je suis plutôt écrivain dans l'âme. La suite ci-dessous.



¤ Candidature écrivain ¤
Wolfy

- Quel est votre style d'écriture dans le cadre d'un RPG ? Je suis assez polyvalent ; je peux m'en sortir sur bien des thèmes, avant tout médieval/fantasy et futuriste. Mais je peux aussi me montrer compétent en matière de rédactions ancrées dans notre époque et notre 'dimension'. Mon domaine de prédilection ? L'intrigue, le complot, l'énigme et la guerre.

- Donnez un exemple de ce que vous écrivez, ou faites un petit texte free style. cf. Posts suivants.

- Quels sont vos motivations ? Pourquoi j'écrirai pour d'autres ? Parce que paradoxalement, écrire des choses variées m'aide à avoir de l'inspiration ailleurs, et parce que, comme je le disais, j'aime être à l'écoute des autres et les aider à réussir.
- Etes vous bien disponible ? A priori, pendant les vacances, oui. Tout dépendra de mes éventuels boulots. Quoi, ça vous gêne que je doive gagner ma vie ?

_________________
Never forget
8/12/2007

2/9/2008

Wolf & Yunie
4ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com/index.htm
Wolfy
~ Ecrivain à l'essai ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 28
Nombre de forums créés : Un seul actif, un mort, un inachevé pour cause de surcharge de travail.
Mangas /livres préférés : Lambeaux de Charles Juliet, Le Cycle de Dune de Frank Herbert, et bien d'autres ...
Phrase du moment : Dieu existe, sinon qui change l'eau du bocal ? - Mémoires d'un poisson rouge
Lien de votre Echoppe : [url=lien de votre echoppe]Nom de votre echoppe[/url]
Date d'inscription : 15/07/2008

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 0

MessageSujet: Re: Candidature écrivain ~ Wolfy   Mer 16 Juil - 14:34

A suivre : six rédactions sur mes trois domaines de prédilection ; le médieval, le medieval-fantasy, et le futuriste. Chaque fois, une histoire imaginaire et un rp inventé de toute pièce.
Si je me sens de le faire, je publierai également des écrits en rapport avec 'notre monde à nous'.

Enjoy.

¤ Partie médiévale ¤
" Vous mettez des 'g', des 'k', ça fait plus ... méééédiévaaaal. Gardakan ? Moooordak ? "


Histoire imaginaire.
Baptisée à la hâte Terre Sainte - pas très original et pour cause -, cette histoire s'ancre dans notre Histoire médiévale, à nous, et nous renvoit aux premiers temps des Etats Latins d'Orient. A l'époque où les rois sont aussi fragiles que les récoltes, le Royaume de Jérusalem, gouverné par le souffreteux, le prince martyr, Baudouin IV le Lépreux.


La Terre Sainte s'anime d'une cruelle nappe sanguinaire alors que se couche le soleil en ce premier jour de l'an de peur 1187. Saladin, le chef des armées de Syrie et d'Egypte, prince des Musulmans et maître de l'Orient, est un homme bon et généreux. Mais son entourage fait peur à notre bon roi, Baudouin le Cinquième. N'est-il pas assez tourmenté pour recevoir de surcroît le mal de terribles nouvelles ? Car on dit que ses lieutenants veulent Jérusalem, alors même que leur seigneur de guerre bien aimé désire conserver le Caire et Damas comme seuls centres de son pouvoir. Les Etats d'Orient sont une épine dans le pied des Infidèles, mais Saladin sait combien lui serait coûteuse une guerre contre les chevaliers de l'Occident.

Mais voilà que mon seigneur se prend à craindre que la protection de l'Eglise ne lui suffise plus. Car son ami Raymond III de Tripoli, frère du Comte de Tripoli et vrai dirigeant du royaume en son nom, est porteur de missives inquiétantes en ce début d'année 1187. Que le Seigneur nous vienne en aide si cela annonce les prémices attendues de ce que nous craignions depuis bien longtemps. Le commerce n'est plus sûr en Terre Sainte. Les Croisés et les pèlerins sont la cible des Musulmans et de leurs razzias depuis qu'une de leurs caravanes a été retrouvée mystérieusement décimée en plein coeur des déserts de Tripolitaine, couverts d'étendars de l'Ordre des Templiers. Bien entendu, mes maîtres ont des doutes quant à l'auteur de cette félonie. Plusieurs chevaliers du Temple ont déjà été pendus, mais ces castes guerrières éprouvent les efforts de paix de notre bon roi. Jusqu'ici, seuls ses bons termes avec Saladin, qu'il considère comme un noble dirigeant, avaient permi de conserver une situation stable sur nos terres. Aujourd'hui que nul pèlerin n'est plus en sécurité, les pressions des lieutenants de Dieu et de Allah vont se faire plus virulentes, plus insistantes, menacantes. Pour la première fois, il est à craindre que les chefs d'Orient ne doivent se soumettre aux complots de leurs vassaux.

Guy de Lusignan et Renaud de Châtillon, preux chevaliers entre tous et sanguinaires bellicistes de surcroît, cherchent déjà à convaincre sa majesté Baudouin le Lépreux d'en appeler à Rome. Et si le franc Conrad de Montferrat a déjà promis son arrivée dans l'année, pour l'instant, celui qui garde les portes de la ville sainte et du tombeau du Christ reste un homme seul.
De toutes parts, chevaliers et hommes d'armes arrivent à Jérusalem, et les deux parties vont devoir, à présent, trouver du soutien. Nous nous trouvons à l'aube d'une guerre sans merci, contre nos propres frères. Les Templiers échappent désormais à tout contrôle. Seuls les Hospitaliers pourraient encore venir en aide à notre seigneur Baudouin. Puisse le Ciel l'entendre et le Destin lui sourire. Puisse Dieu lui venir en aide. Puisse cette année ne pas devenir celle où le vice et le péché causèrent la chute du Royaume des Saints.

Résumé pour les désireux : C'est en juillet 1187 que Saladin attaque la Terre Sainte. Après la bataille de Hattin [4 juillet], l'émir d'Egypte et de Syrie fond sur Jérusalem, puis met à sac tous les Etats Latins d'Orient. A l'origine du conflit : les désirs bellicistes des croisés qui menèrent les Templiers à éliminer tout musulman en Terre Sainte, contre les accords passés entre les deux souverains, Baudouin IV le Lépreux et Saladin.
On sait aujourd'hui que Renaud de Châtillon, seigneur d'Hébron, et Guy de Lusignan, comte de Jaffa et d'Ascalon, avaient des vues sur la Syrie et sur le trône de Jérusalem. Malgré la lutte acharnée de Baudouin IV, les pressions des lieutenants de Saladin menèrent le maître de l'Orient à passer à l'attaque peu après la mort du Lépreux.

_________________
Never forget
8/12/2007

2/9/2008

Wolf & Yunie
4ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com/index.htm
Wolfy
~ Ecrivain à l'essai ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 28
Nombre de forums créés : Un seul actif, un mort, un inachevé pour cause de surcharge de travail.
Mangas /livres préférés : Lambeaux de Charles Juliet, Le Cycle de Dune de Frank Herbert, et bien d'autres ...
Phrase du moment : Dieu existe, sinon qui change l'eau du bocal ? - Mémoires d'un poisson rouge
Lien de votre Echoppe : [url=lien de votre echoppe]Nom de votre echoppe[/url]
Date d'inscription : 15/07/2008

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 0

MessageSujet: Re: Candidature écrivain ~ Wolfy   Mer 16 Juil - 16:11

Comme vous voyez je ne fais pas excessivement long. Je désire avant tout insister sur la qualité d'écriture et les grandes lignes. Je veux avant tout ici donner une idée de mes compétences avec des écrits que l'on pourrait dire 'digestes'.

Role play freelance
Voilà un petit bout de role play que j'ai imaginé en m'ancrant dans ce même univers. Ici, un modeste pèlerin évolue dans les rues de Jérusalem avant d'être le témoin d'une raffle à l'encontre des Templiers. Le but : donner un résultat mélangeant un contexte de paix et de calme, presque banal, et un autre contexte de lutte, de sang et d'action.






C'était Hubert, seulement Hubert, un humble pèlerin qui avait, toute sa vie, rassemblé les écus nécessaires pour s'en aller à Jérusalem et prier sur la tombe du Christ avant sa mort. Avant sa mort, il voulait prier pour le repos de l'âme de sa femme Connie, morte en couche, et de son fils Nicolas, décédé de maladie il y a dix ans de cela. Hubert avait trente-six ans, et pour un simple vilain comme lui, c'était déjà un âge plus qu'honorable. Il était le doyen du village, et son avis était d'or auprès des autres habitants. Les jeunes venaient lui demander leur avis sur les aléas de leurs vies, et les moins jeunes lui amenaient pain et eau fraîche pour qu'il puisse subsister. Son corps avait les traces de trente ans ou presque de travaux des champs, de journées passées sous le soleil du Toulousain à semer, labourer et cueillir. Ses mains avaient la calosité de celles des gens du peuple. Car il y avait bien des routes à construire et à entretenir en son pais [terme occitan désignant la terre natale, là où est le coeur], et son seigneur avait bien du travail pour eux depuis qu'il était enfant. Hubert était maigre et voûté, ses os, ses muscles le faisaient souffrir et le moindre mouvement recquérait de sa personne un effort tout particulier. Le voyage jusqu'en Italie avait failli le tuer, et seule la Foi avait réussi à le tenir en vie dans la traversée de Messine à Tyr, puis de Tyr à Jérusalem. Lui et ses compagnons avaient été escortés par de fiers Hospitaliers, des hommes aux tuniques noires et blanches, fiers dans leurs cotes de maille et dans leurs armes de guerre, anxieux, tendus comme si à tout moment les Sarrazins pouvaient venir et fondre sur eux. La paix avec les Sarrazins était bien là, et le simple et bête Hubert se croyait en sécurité ici. Pour lui, Jérusalem était la terre du Bien, celle où sont lavés les péchés et où le Christ parle à ses frères, où il leur murmure les paroles de Dieu.

Mais Hubert n'avait rien entendu sur la colline du Tombeau du Christ. Pourtant, là il avait été crucifié et là il avait parlé à Dieu le Père. Le prètre avait-il menti en disant que le Golgotha était le lieu où le Seigneur Dieu était présent ? Avait-il menti en disant que l'esprit de Jésus veillait depuis son modeste mausolée sur ceux qu'il avait mené à la lumière, sur tous les Chrétiens ? C'est troublé qu'il redescendait vers Jérusalem, s'en retournant vers le souk, où les Sarrazins qui vivaient ici tenaient leurs échoppes, vendant aux Chrétiens de passage et aux piétons attendant le combat les fruits de leurs maigres récoltes. Comment vivaient-ils dans ce climat étouffant, sur cette terre sèche et craquelée ? Comment faisaient-ils pour être si calmes et bien portants alors que tout leur monde était un enfer hostile parcouru par les serpents et les mirages ? Il compta ses maigres deniers, tous entassés dans la paume de sa main. Viendrait très bientôt le jour où il devrait troquer et demander sa pitance aux portes des églises. En attendant, il avait décidé d'acheter un peu de pain. Le pain de cette terre était sec et dur, mais il était consistant et pesait dans le ventre. C'était différent du pain de son pais, comme beaucoup de choses ici, semblables mais fondamentalement différentes. Après cela, il s'installerait sur le parvis de l'église la plus proche. Il mangerait, puis irait prier le Seigneur, Son fils et la Vierge Marie mère de Jésus le Christ.
Si l'on peut dire une chose sur les Sarrazins, c'est bien qu'ils sont des commerçants habiles, et pas nés de la dernière pluie. Après s'être fait extorquer de moitié prix, Hubert ne savait plus vraiment s'il devait détester ou bien admirer ces hommes du désert. Ils semblaient si savants, tous. Même le plus pauvre d'entre eux semblait savoir les choses du ciel et des étoiles. On disait qu'ils apprenaient les choses des astres depuis des générations, de bouche à oreille, et seulement ainsi. Depuis qu'ils étaient sortis de leur désert d'Arabie, les Sarrazins n'avaient cessé d'oublier leurs traditions païennes. Hubert était simple d'esprit, et en critiquant ainsi les musulmans, il ignorait que lui-même vouait la moitié de ses cultes selon des rites et des figures païens.

Il y eut soudain une descente d'hommes en armes. Des soldats aux tuniques bleues, frappées d'une grande croix dorée, encadrée de quatre croix plus modestes, dans les mêmes teintes. Les armoiries de Jérusalem, du roi Baudouin IV de Jérusalem. C'était ses hommes, sa garde personnelle, sa police et sa main armée. Ils avançaient inexorablement au milieu de la foule entassée là, épaule contre épaule. Ils poussaient les plus lents, ceux qui n'avaient pas le temps de s'écarter à leur passage, et allaient d'un pas résolu vers une destination inconnue. Une destination connue d'eux seuls, du roi, et de Dieu. Ils arrivaient à hauteur d'Hubert et le passèrent sans même un regard à son égard. C'est là qu'ils tirèrent l'épée, sortant leurs armes des fourreaux, brandissant leur écu devant eux, s'assurant que leur heaume était bien scellé à leur crâne. Puis ils enfoncèrent la première prote venue. Il y eut des cris dans la foule, et les commerçants retirèrent en hâte leurs étals, alors que les hommes du roi entraient dans la petite casa, parcourant sa cour pavée pour entrer dans la bâtisse. Hubert, lui, fut bousculé par l'agitation et se plaqua à un mur afin de ne pas être écrasé par la foule. Tout se passa très rapidement, et alors que le calme tombait sur la rue, il vit par l'embrasure de la porte des hommes en tuniques blanches être amenés dans la cour, mollestés, trainés et couchés genoux à terre, face contre sol. Leurs tuniques portaient la croix rouge des Templiers. Que faisaient-ils ? Le vieil homme s'approcha, tentant d'empêcher ses jambes ballantes de le faire s'effondrer comme un vulgaire sac d'os. Tendant l'oreille, il put entendre les hommes du roi invoquer la raison de leur venue alors qu'ils déroulaient la bulle du souverain.

" Nous, Baudouin le Quatrième, seigneur de Jérusalem, roi du Royaume de Dieu, suzerain des seigneurs de Jaffa, de Montréal, de Galilée, de Sidon, d'Arsouf, de Blanchegarde, de Bethsan, de Caymont, de Césarée, d'Hébron, de Naplouse et de Sabaste,

Voyant les actes odieux perpétrés par le vil Renaud de Châtillon et ses Templiers, ayant sans pitié attaqué une caravane de pèlerins sarrazins, violant la paix des rois,

Sachant ces propos de la bouche du miraculé Hashim al Zubayr, rescapé de l'attaque, et tenant compte des appels de Saladin, seigneur d'Egypte et de Syrie,

Condamnons les frères Templiers Augustin de Blachernes, Philippe de Blois, Arthur de Vienne et Cyril de Dumont à la pendaison,
Condamnons le frère Templier Guy de Vernois à la peine capitale.

C'est la volonté de Dieu.
"

A ces mots, on se saisit de quatre des cinq chevaliers, et on les traîna en-dehors de la cour. Des maisonnées de la rue, derrière des volets entrebaillés, la population observait cet étrange spectacle de Chrétiens emmenant des Chrétiens à la mort pour avoir tué des Sarrazins. Hubert lui-même n'en croyait pas ses yeux. Etait-il vraiment arrivé au Royaume de Dieu ? Il ne voyait là que mort, complots et désolation. Il voyait des Chrétiens en paix avec les Infidèles, tuant d'autres Chrétiens pour avoir accompli ce que leur foi leur dictait. Mais que se passait-il dans cette ville ? Celui que l'on disait juste malgré sa lèpre était-il fou, était-il un impi puni de son hérésie par le Seigneur lui-même ? Lorsque l'épée du dernier garde du roi s'abattit dans la nuque du serviteur de Dieu, Hubert prit ses jambes à son cou afin de ne pas voir la tunique blanche se tacher du rouge de la mort et de la corruption. Avait-il bien fait de venir ici, à Jérusalem ? Il n'avait pas entendu la voix du Christ, et n'avait pas vu la Fraternité et l'Entente qui devait règner entre les fils du Seigneur. Que devait-il faire ? Où devait-il aller ? Forçant sur ses jambes rachitiques, tenant fermement son pain contre sa poitrine frémissante d'épuisement, il courut aussi longtemps qu'il le put dans les rues de la ville de Dieu. Mais il ne trouva le repos que lorsqu'il fut, enfin, hors de ses murailles.

_________________
Never forget
8/12/2007

2/9/2008

Wolf & Yunie
4ever


Dernière édition par Wolfy le Mer 16 Juil - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com/index.htm
Wolfy
~ Ecrivain à l'essai ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 28
Nombre de forums créés : Un seul actif, un mort, un inachevé pour cause de surcharge de travail.
Mangas /livres préférés : Lambeaux de Charles Juliet, Le Cycle de Dune de Frank Herbert, et bien d'autres ...
Phrase du moment : Dieu existe, sinon qui change l'eau du bocal ? - Mémoires d'un poisson rouge
Lien de votre Echoppe : [url=lien de votre echoppe]Nom de votre echoppe[/url]
Date d'inscription : 15/07/2008

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 0

MessageSujet: Re: Candidature écrivain ~ Wolfy   Mer 16 Juil - 16:39

¤ Partie medieval/heroic-fantasy ¤
" Paladin, niveau 75 ! - Archimaaaage, niveau 68 ! - Voleur ... Niveau 1 ... "


Histoire imaginaire.
J'ai longuement hésité entre mettre en scène une guerre entre les peuples les plus répandus de cet univers, et imaginer autre chose. Quelque chose de plus subtil. C'est pourquoi je ressors mon vieux concept, Altora, afin d'en faire une réadaptation. Là aussi j'hésite, parce que c'est assez personnel et ça fait ressortir mes croyances, mais ... Allez vous verrez par vous-même.



Citation :
Les contrées d’Altora sont connues depuis la nuit des Temps
par les Sages et les Anciens. Les Hommes y ont toujours vécu et ont toujours cultivé sa terre, exploité ses montagnes et parcouru ses plaines. Ils étaient autrefois sous le joug d’un dieu, Ora Mandi, et de ses deux fils : Hagis Mandi, le créateur des âmes, de la conscience et de la connaissance, gardien des Justes et maître des esprits délivrés de toute contrainte physique ; et Ahri Mandi, le créateur du monde, de la matière et de l’inanimé, ami de ceux qui répandent le Mal et n’obéissent qu’à la pulsion de son univers, maître des choses du corps et de la nature. Ces deux forces s’affrontaient constamment, opposant la pureté de l’âme libre et ses capacités sans limites et la puissance du monde soumis aux contraintes et à la douleur. Les âmes n’avaient aucun désir de changement, tandis que les choses désiraient toujours gagner plus de puissance et de force. Mais ce conflit n’aboutit jamais à rien, et Ahri Mandi choisit de blesser Hagis Mandi en emprisonnant les âmes dans des corps. Il les piégea en les soumettant aux plaisirs de la chair et les fit prisonnières du monde.

Les Hommes naquirent. Perdus dans le monde et en contact avec la dimension des âmes, ils étaient de nouvelles choses pensantes, des choses qui évoluaient avec une conscience, et un désir certain de toujours gagner plus de force et de connaissance, de s’étendre toujours plus loin.

La lutte entre les deux frères fut terrible, et le monde fut secoué de tremblements et de tornades de feu. Ora Mandi, pour sauver tout ce qui avait été créé, sacrifia ses pouvoirs et son état de divinité pour emprisonner ses fils dans deux pierres : la Pierre des Âmes, berceau de la conscience, des âmes et du savoir, et la Pierre de Puissance, source du pouvoir de la nature et de la matière. Avant de disparaître, il déclara à un homme sage que ces pierres devraient être protégées et jamais violées, toujours tenues à l’écart des Hommes pour que l’univers ne se mélange pas, et pour que les âmes jamais ne se retrouvent définitivement prisonnières des choses. Il partit ensuite, et l’homme sage fonda l’Ecole des Deux Pierres, chargée de remplir la Mission Divine.

Or les âmes étaient sous l’effet des pulsions de la chair, et les Hommes ne tardèrent pas à s’entretuer et à s’éparpiller en royaumes et en empires. Lors des combats, l’Ecole perdit les Pierres qui furent éparpillées de par le monde. D’aucuns disent qu’elles se trouvaient alors dans les contrées d’Altora, et l’Ecole tenta vainement de les retrouver pendant trois mille ans. Trois mille ans durant lesquels les Hommes se réorganisèrent et oublièrent les dieux et la dualité de l’univers.

Après trois mille ans de disparition, les Pierres témoignèrent à nouveau de leur existence. Le chevalier Nathaniel trouva la Pierre de Puissance durant des travaux de terrassement sur ses terres. Il la garda pour lui, et devint son esclave. Mû par la seule volonté des choses, son âme torturée et prisonnière des envies de pouvoir et d’expansion, il constitua une armée de Damnés et se lança à la poursuite de la Pierre des Âmes. Le chevalier Alastor, qui découvrit la corruption de cet être animé de puissance malfaisante pour l’âme, sacrifia sa condition d’homme et se soumit à la Pierre des Âmes, devenant un ange. L’ange Alastor et le démon Nathaniel s’affrontèrent onze jours et onze nuits, et la contrée d’Altora fut ravagée, et ses Hommes décimés. Au terme de ces combats, Nathaniel fut tué, et la Pierre de Puissance disparut à nouveau dans la crypte qui le cachait au monde. Alastor emporta quant à lui la Pierre des Âmes et alla se cacher dans un endroit pur et préservé. L’Ecole des Deux Pierres se donna pour mission de s’assurer que plus jamais telle chose n’aurait lieu.

Aujourd’hui, les contrées d’Altora sont à nouveau telles qu’on le raconte dans le Mythe de Nathaniel et Alastor. Les Hommes vivent sans se douter de ce qui les menace depuis une éternité maintenant, et ne s’attendent pas aux bouleversements qui vont les secouer.
Dans les profondeurs de la crypte de Nathaniel, où le corps sans vie du Démon fut déposé par ses Adeptes possédés, l’énergie de la Pierre de Puissance rendit vie à sa créature préférée. A la tête de la Phalange des Damnés, Nathaniel ravagea ses anciennes terres et s’installa dans une forteresse sombre au cœur des Territoires des Morts. Comme s’il était réveillé par la Pierre des Âmes, Alastor se réanima et réapparut, commençant à rassembler des hommes, guidé par sa seule clairvoyance afin de lutter contre son ennemi naturel.
Depuis les hautes montagnes de Ora Mandi, ancien symbole religieux des premiers Hommes, le sage Maître Oemura reçut les nouvelles de la perturbation de l’équilibre et des troubles qui intervenaient en contrebas. Aidé de sa sagesse, de son art du combat et d'une poignée d’élèves, il se résolut à descendre dans la contrée d’Altora et à tenter de retrouver les Pierres pour les réunir à nouveau.

_________________
Never forget
8/12/2007

2/9/2008

Wolf & Yunie
4ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com/index.htm
Wolfy
~ Ecrivain à l'essai ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 28
Nombre de forums créés : Un seul actif, un mort, un inachevé pour cause de surcharge de travail.
Mangas /livres préférés : Lambeaux de Charles Juliet, Le Cycle de Dune de Frank Herbert, et bien d'autres ...
Phrase du moment : Dieu existe, sinon qui change l'eau du bocal ? - Mémoires d'un poisson rouge
Lien de votre Echoppe : [url=lien de votre echoppe]Nom de votre echoppe[/url]
Date d'inscription : 15/07/2008

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 0

MessageSujet: Re: Candidature écrivain ~ Wolfy   Mer 16 Juil - 18:21

Role play freelance
Ancrons-nous à nouveau dans l'univers donné auparavant, avec un exemple de ce que pourrait donner la renaissance de Nathaniel. Sombre, glauque, inhumain ... Pour un public averti. Enfin ... Si vous avez vu Indiana Jones et la Cité Perdue, ça devrait aller je pense.



La Crypte, catacombes des seigneurs de ces terres il y a des millénaires auparavant et pendant des millénaires. La Crypte, des centaines de milliers de corps entreposés, stockés comme de la viande avariée dans des couloirs humides, crouteux, de terre et de torchis, où les antiques fresques à la gloire militaire et économique des uns et des autres avait disparu depuis bien longtemps maintenant. A présent, les murs étaient creusés de traits stylisés, gravures approximatives et rectilignes représentant des scènes de douleur, de mort et d'apocalypse. Les rituels des temps anciens, hérités de Ahri Mandi, transmis par la Pierre de Puissance et conservés par les Adeptes du Culte des Damnés depuis une époque révolue. Les Adeptes, ombres fantômatiques en bures de lin, sombres, déchirées, maculées de sang, de boue et de croutes, êtres maudits et difformes, odieuses créatures à la peau fripée et au visage creusée par une corruption sans nom, des yeux noirs, aveugles, et des dents aiguisées comme des couteaux. Des gencives jaunies, une bave pâteuse et une langue de grande taille, fine et agile. Ces êtres n'avaient plus rien d'humain. Ils passaient leur vie dans ces caveaux profanés, scatophiles, nécrophiles, foyers infectieux pourris de l'intérieur, cherchant toujours à survivre à la mort elle-même, tendant à ressembler aux Damnés de l'antique armée de Nathaniel, celui qu'ils vénéraient tous, celui qui avait ravagé Altora il y a des milliers d'années à la tête de son armée de créatures démoniaques. Nathaniel, en communion avec la Pierre de Puissance depuis tout ce temps. Jamais sa noire lueur ne s'était éteinte depuis qu'elle était gardée contre la dépouille du prince démon, celui qui doit renaître pour répandre la désolation, celui qui devra détruire la Pierre des Âmes lorsque l'heure sera à nouveau venue. Les Ecrits disent que ce temps est proche désormais, et que les Adeptes doivent se préparer à être dépossédés de leurs âmes, afin de se fondre dans la puissance de la matière, dans le pouvoir illimité des éléments.

Il était temps.

Le caveau de Nathaniel était une salle circulaire de douze mètres de diamètre, une demie sphère qui accueillait en son centre l'Autel de la Damnation. Sur cet autel qui n'a jamais subi l'érosion sont inscrites d'antiques runes à la signification obscure que même les meilleurs savants ne sauraient déchiffrer. Les Ecrits, la Prophétie, telles étaient les inscriptions de l'Autel, gravées d'elle-même, dans la matière imacculée, alors que tombait le seigneur des éléments. Depuis ce jour sa dépouille reposait ici. La Pierre de Puissance demeurait entre ses mains jointes, inaccessible, mystérieuse, diffusant sa lumière noire et oppressante dans la pièce. Au fil du temps, l'armure ébréchée s'était reconstruite, et le corps, à l'intérieur, s'était conservé. Mais si son corps était resté solidaire, son apparence avait bien changé. Sa peau et ses entrailles avaient pourri, mais restaient le foyer inexpugnable de vers, de mouches et de cafards, chairs corrompues, déchirées, maudites, mais jamais altérées, jamais dévorées et consommées. Son épée avait elle-même vu de la peau la recouvrir. Une peau calleuse, écailleuse, parcourue de griffes, à la tranche saillante et mortelle, coupant même celui qui ne faisait que toucher du bout du doigt le terrible objet de mort. D'après la Prophétie, son apparence était conforme à celle que devait attendre la transformation avant le réveil. Une secousse bouscula la Crypte ce jour-là. Et lorsque les maîtres du Culte poussèrent les lourds battants de fonte fermant le caveau, ils virent la pierre s'illuminer comme jamais et produire des impulsions puissantes bousculant les cierges, les bancs et les hommes. Ils savaient que le temps était venu et, un à un, se dirigèrent vers le corps de Nathaniel qui, à leur approche, se détacha de l'autel qui l'avait porté durant des millénaires pour léviter à leur hauteur.

Ils étaient six. C'est le sacrifice que demande la Pierre de Puissance pour le réveil.

La Renaissance de Nathaniel exigeait un dernier rituel sacrificiel comme il y en avait eu des millénaires durant. Car ces derniers milliers d'années, nombreux avaient été les jeunes enfants et les vierges à être sacrifiés, pendu par les membres, à l'aide de chaînes, au-dessus du corps du prince démon. Il fallait alors ouvrir tout le torse de la victime afin que chairs et sangs se répandent sur la charogne vénérée et alimente la régénération. Mais à présent, le rituel serait différent. Afin de récompenser le travail de ces Adeptes dévoués, la Pierre demandait un dernier sacrifice : les six meilleurs adeptes, les maîtres du Culte, devaient se tenir la main et faire un cercle autour de l'autel, tandis que le corps, lui, s'élevait vers le plafond.
Le tourbillon d'énergie se matérialisa depuis l'autel. Les runes antiques s'illuminèrent de lumière noire, rendant les lieux plus sombres et oppressants que jamais. Les lourds battants de fonte se refermèrent, seuls, et les maîtres virent le tourbillon atteindre la dépouille sacrée. Puis, tout fut très rapide. Le tourbillon sembla les haper, ou peut-être s'étendit-il, car toute perception dans ces lieux devint chose difficile. L'espace lui-même semblait fluctuer en ces lieux, ne plus répondre à aucune règle. C'était toute la puissance d'Ahri Mandi qui se déchaînait. Lorsque les chairs se désagrégèrent et se dirigèrent en fines pellicules vers le corps de Nathaniel, tout devint flou, incompréhensible, dépassant l'entendement de la raison humaine. Et puis ce fut le calme soudain, et le corps de Nathaniel redescendit vers l'autel, intact. Son corps se reposa. La Pierre de Puissance s'était incrustée dans son torse. Il y eut un silence. Toute trace des maîtres avait disparu, et la pièce était dévastée, polie, cristalisée. L'espace semblait à nouveau palpable, à échelle de l'humanité. Et la pierre restait silencieuse. Jusqu'au moment où elle émit, à nouveau, une faible lueur. L'armure bougea. D'abord, les doigts cliquetèrent et cherchèrent une prise. C'est la lourde épée à double tranchant qu'elles trouvèrent et agrippèrent. d'un geste vif, tout le corps se redressa et l'épée racla la terre vitrifiée. Nathaniel resta un instant droit, immobile. Sa respiration, épaisse et suffoquante pour tout être vivant, redémarra, et il se saisit du manche de son épée. D'un geste vif, il la planta dans le sol et ce fut un déluge.

Les anciennes terres de Nathaniel furent balayées par une vague infectieuse, corruptrice, démoniaque. Toute créature fut altérée, transformée en serviteur difforme et sans âme du prince démon. Les forêts et les cultures périrent et s'évaporèrent. Les collines se tassèrent et semblèrent imploser, créant de gigantesque cratères où bouillonnait le coeur de la terre, la lave en fusion qui empêchait l'accès au centre du monde. Dans des secousses intenses, la terre se brisa et un tourbillon de puissance éleva une sombre forteresse disparue depuis l'époque de Nathaniel et Alastor : le noir bastion de Nathaniel retrouva sa place au coeur d'une terre torturée, mutilée, stérile et peuplée de monstres sanguinaires. Le chevalier de la mort lui-même se trouva être au sommet de la plus haute tour de son donjon, admirant l'oeuvre de la Pierre de Puissance avec le détâchement propre à la matière incarnée, toujours en changement, mais jamais détruite. Implacable, il observa sa nouvelle phalange, ses dévôts Adeptes. Sa Phalange des Damnés, qui avait retrouvé, à partir d'autres corps, sa puissance d'antan. Les créatures à forme humaine et en armures d'os et de cornes hurlèrent à la gloire de leur maître pour saluer l'avènement d'une ère nouvelle.

_________________
Never forget
8/12/2007

2/9/2008

Wolf & Yunie
4ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com/index.htm
Marway
-•× Modératrice ו-
Bella & Edward ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 583
Age : 27
Nombre de forums créés : 10
Mangas /livres préférés : Atashi Wa Bambi - Paradise Kiss - INVU - Naruto - City Hunter - Eden No Hana -
Phrase du moment : Croque Moi ♥
Lien de votre Echoppe : Au Paradis Des Curlys
Date d'inscription : 06/05/2007

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 575

MessageSujet: Re: Candidature écrivain ~ Wolfy   Mer 16 Juil - 19:13

Et bé dit donc j'en reste baba, est ce que se sera la même chose pour Saya ? Tel que je la connais sûrement.
Je pense que tu peux arrêter de mettre des exemplse et passer le test ^^ ( tout le mone le passe )

* E C R I V A I N
Tu dois écrire l'histoire d'un forum que j' imagine. Il est médieval / fantastique.
- Il y a 4 Royaumes : Erya, Elda, Rosa et Kial
- Des alliances et des guerres.
- Kial détruit par Erya pourquoi à vous de voir. Comment à vous de voir
- Elda est dirigée par des femmes. Seul royaume comme ça.
Mot clés : Manipulation / Guerre / Entente / Violence / Secret

Bonne chance ^^
( bien qu'apparament tu n'en as pas besoin lol )

_________________
She is Like a Rainbown
When the Lion fell in love the Lamb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfy
~ Ecrivain à l'essai ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 28
Nombre de forums créés : Un seul actif, un mort, un inachevé pour cause de surcharge de travail.
Mangas /livres préférés : Lambeaux de Charles Juliet, Le Cycle de Dune de Frank Herbert, et bien d'autres ...
Phrase du moment : Dieu existe, sinon qui change l'eau du bocal ? - Mémoires d'un poisson rouge
Lien de votre Echoppe : [url=lien de votre echoppe]Nom de votre echoppe[/url]
Date d'inscription : 15/07/2008

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 0

MessageSujet: Re: Candidature écrivain ~ Wolfy   Mer 16 Juil - 19:22

¤ Partie futuriste ¤
" Comment vous n'connaissez pas l'Millenium Condooor ... ?! "



Histoire imaginaire.
Je ne retrouve plus les scénarios d'Erebus et de Colonies. C'est bien dommage, ça m'aurait donné matière à réfléchir sans trop me triturer la cervelle. A la place, j'ai pensé à autre chose. J'ai nommé La Confrérie Noire. Enjoy.



Si vous êtes arrivé jusque là, c'est qu'un jour je suis venu vous voir. J'ai laissé planer le doute en vous, vous laissant penser que vous valiez mieux que cela, que plutôt que de jouer les moutons consentants dans cette République colonialiste et autoritaire, vous pouviez prendre votre destin en main et dicter vos propres règles du jeu. En partant, je vous ai laissé la première pièce de l'énigme qui vous a conduit jusqu'ici. Vous avez trouvé notre petit monde, notre temple également. Bien joué.

Mais pourquoi venez-vous ici ? Est-ce dans le but de venger une injustice qui vous a marqué ? Nous pouvons vous donner les moyens de venger toutes les injustices commises en ce bas univers. Voulez-vous montrer aux autres que vous valez mieux que ce qu'ils croient ? Nous ferons de vous un être de loin supérieur à tout ce qu'ils auraient pu imaginer. Avez-vous envie de prendre le pouvoir sur votre planète, de renverser le tyran qui y agite son fanion gaiement ? Nous pouvons vous apprendre à le faire chanter et à le plier à votre volonté.

Mais pour cela vous devez être digne de nous rejoindre, mon maître, mes frères et moi. Nous sommes prêts à vous transformer, à détruire vos peurs pour faire de vous un être hors du commun. Nous sommes prêts à vous apprendre comment vous servir de votre esprit comme d'une arme, comment devenir un assassin insaisissable, un fantôme, une ombre terrorisant ceux qui avant vous intimidaient. Votre existence dépassera vos rêves les plus fous, si vous vous montrez digne de servir notre cause, de défendre la Justice et la Morale partout où elle est en péril et où elle manque à la population. Vous deviendrez un être exceptionnel si vous nous vendez notre âme.



Trouverez-vous la force et la volonté nécessaires à votre accomplissement ?


La Confrérie Noire est une société secrète fondée alors que la Terre était encore un monde habitable, alors que les hommes parcouraient ses continents à dos de cheval et se battaient avec des glaives. Nous avons détruit l'ordre régnant dans l'Humanité chaque fois que cela devenait nécessaire, de Rome à la France en passant par Constantinople. Nous avons abattu les gratte-ciels des Etats-Unis oubliés, plongé le monde dans la terreur et renversé des nations entières pour que les Hommes restent dans le rang et cessent de s'autodétruire. Aujourd'hui, comme vous vous en doutez maintenant, nous sommes à l'aube d'un nouveau bouleversement majeur. Peu de gens savent par quels moyens nous détruirons cette République misérable, sans foi ni lois, mais nous savons que cela est nécessaire, pour le bien de l'Humanité toute entière.

Nous avons décidé de vous inculquer les règles et de vous donner l'entraînement de la Confrérie Noire. A vous, maintenant, de savoir si, oui ou non, vous suivrez le Chemin des Justes.



Edit : Ok je m'arrête là. Dommage, j'avais déjà une idée en tête pour finir. ^^'

Pour info, je suis aussi calé en Antiquité [surtout la Grèce *o*] et je suis capable de rédiger des histoires ancrées dans un futur proche [anticipation] ou dans notre époque. J'avoue ma faiblesse : la Renaissance, l'ère impériale et tous ces machins-là. Bon allez, je me lance dans la rédaction dès que je trouve une ligne directrice.

_________________
Never forget
8/12/2007

2/9/2008

Wolf & Yunie
4ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com/index.htm
Marway
-•× Modératrice ו-
Bella & Edward ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 583
Age : 27
Nombre de forums créés : 10
Mangas /livres préférés : Atashi Wa Bambi - Paradise Kiss - INVU - Naruto - City Hunter - Eden No Hana -
Phrase du moment : Croque Moi ♥
Lien de votre Echoppe : Au Paradis Des Curlys
Date d'inscription : 06/05/2007

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 575

MessageSujet: Re: Candidature écrivain ~ Wolfy   Mer 16 Juil - 19:28

Et le Roi Arthur ? ( je demande ça à titre personnelle XD )
Ben tes histoires si tu ne les utilise pas tu peux toujours les mettre sur le forum pour les gens qui veulent créer des RPG mais n'ont pas d'idée. Il y a une partie spéciale pour cela. Bien sûr ces personne mettront le nom du forum et le tient sinon ... on les étripe ^^

_________________
She is Like a Rainbown
When the Lion fell in love the Lamb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfy
~ Ecrivain à l'essai ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 28
Nombre de forums créés : Un seul actif, un mort, un inachevé pour cause de surcharge de travail.
Mangas /livres préférés : Lambeaux de Charles Juliet, Le Cycle de Dune de Frank Herbert, et bien d'autres ...
Phrase du moment : Dieu existe, sinon qui change l'eau du bocal ? - Mémoires d'un poisson rouge
Lien de votre Echoppe : [url=lien de votre echoppe]Nom de votre echoppe[/url]
Date d'inscription : 15/07/2008

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 0

MessageSujet: Re: Candidature écrivain ~ Wolfy   Mer 16 Juil - 19:34

On verra. En attendant je vais me casser le coccis à chercher à faire un truc différent de ma Yu'cherry sur un thème identique. Mais je vais le faire. Quand on veut, on peu. °^°

_________________
Never forget
8/12/2007

2/9/2008

Wolf & Yunie
4ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com/index.htm
Marway
-•× Modératrice ו-
Bella & Edward ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 583
Age : 27
Nombre de forums créés : 10
Mangas /livres préférés : Atashi Wa Bambi - Paradise Kiss - INVU - Naruto - City Hunter - Eden No Hana -
Phrase du moment : Croque Moi ♥
Lien de votre Echoppe : Au Paradis Des Curlys
Date d'inscription : 06/05/2007

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 575

MessageSujet: Re: Candidature écrivain ~ Wolfy   Mer 16 Juil - 19:41

XD comme il est meugnoooon * ok j'arrête *
Bonne chance alors ^^

_________________
She is Like a Rainbown
When the Lion fell in love the Lamb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolfy
~ Ecrivain à l'essai ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 28
Nombre de forums créés : Un seul actif, un mort, un inachevé pour cause de surcharge de travail.
Mangas /livres préférés : Lambeaux de Charles Juliet, Le Cycle de Dune de Frank Herbert, et bien d'autres ...
Phrase du moment : Dieu existe, sinon qui change l'eau du bocal ? - Mémoires d'un poisson rouge
Lien de votre Echoppe : [url=lien de votre echoppe]Nom de votre echoppe[/url]
Date d'inscription : 15/07/2008

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 0

MessageSujet: Re: Candidature écrivain ~ Wolfy   Mer 16 Juil - 20:51

Les quatre royaumes de Siskiana, Erya, Elda, Rosa et Kial, existent depuis aussi loin que les écritures remémorent les souvenirs des Anciens. L’histoire de leur création se perd dans les âges troublés et oubliés, dont les légendes disent qu’ils étaient ceux des héros, des créatures magiques colossales et des grandes luttes entre petits chefs de guerre.
La légende raconte que le royaume d’Erya aurait été créé lorsque le savant Vercci découvrit les secrets de la mécanique et de la vapeur. Ses armées de piquiers étaient soutenues par des canons et d’immenses géants de métal, aujourd’hui disparus. Elles auraient soumis le quart du monde en une bataille titanesque face aux chefs de guerre de leur contrée, celle d’Oria, au nord. Sur ce site fut dressé la Cathédrale de Vercci, encore aujourd’hui cœur du royaume autour duquel s’est bâtie sa capitale.
Le royaume d’Elda serait né de la volonté commune des prêtresses de la contrée d’Eladan. Ces femmes, douées de pouvoirs extraordinaires, auraient fait ployer les chefs un à un en usant de leurs enchantements et sorts, unissant sous la bannière du Grand Temple tous les peuples de l’est. C’est un peuple très spiritualiste, doué d’une grande sagesse, d’un savoir artistique et magique hors du commun, qui rivalise largement avec les armées de fusiliers d’Erya.
Le royaume de Rosa, à l’ouest et au sud, dans la contrée de Filista, ne dispose pas de savoirs révolutionnaires ou de pouvoirs magiques tous puissants, mais est le plus étendu de tous. Riche et prospère, il est aux mains d’un conseil royal bureaucratique extrêmement lourd, créé pour permettre de régner efficacement sur toutes les provinces sous tutelle. Son pouvoir est immense, mais très épars. On ignore comment il est né, mais d’aucuns disent qu’à la naissance du royaume de Kial, sur les hauts plateaux centraux du monde, Rosa naquit, construite par une force dépassant l’entendement, permettant à un homme de prendre le contrôle du plus immense des empires jamais bâti. Le royaume de Kial. Mystérieux, inaccessible. Inaccessible ? Pas pour les Eryans en tout cas.



Un jour vint où le roi eryan Athalas attaqua les plateaux de Kial, utilisant de terribles machines montées sur chenilles afin d’acheminer une immense armée de fusiliers et d’artilleurs. Les plateaux furent le lieu d’une bataille sans merci durant laquelle les paisibles et pacifiques kialites fuirent la déferlante de feu et d’acier. Le roi Estapos en personne attendit l’arrivée d’Athalas en son palais. Et, une fois les plateaux rasés et vidés de toute trace de civilisation, les eryans redescendirent et rentrèrent chez eux. Pourquoi tant de mal pour si peu ? Et surtout : pourquoi attaquer les kialites, alors qu’ils étaient isolés dans leurs steppes sans rien demander à personne depuis des temps immémoriaux ?
Le sage Eulan, mage et savant de la cour de Rosa, homme comme on en voyait assurément peu et dont on disait qu’il était fils d’une prêtresse d’Elda, déterra alors de vieux textes, parmi les premiers jamais écrits, où on expliquait que la naissance de Rosa était le résultat du souhait pacificateur du premier roi de Kial. Cet homme aurait disposé d’une puissance créatrice sans limite. Il aurait mit fin à la domination dangereuse des créatures magiques, ainsi qu’aux massacres de son temps, dans la contrée de Filista. Comment et par quels moyens ? Nul ne l’aurait jamais su, mais ce pouvoir pouvait être la raison de l’attaque eryanne dans les plateaux de Kial. Le premier roi de Kial lui-même aurait élevé les infranchissables plateaux de son royaume pour protéger ce pouvoir, ou plus précisément pour protéger le monde de ce pouvoir.
Mais le conseil royal n’a que peu d’égards envers ce mage et ses légendes pour enfants. Le roi Durham lui-même refuse en bloc toutes ces ‘fadaises éhontés’, exilant le savant vers Elda, une terre de magie où il serait davantage chez lui ; en tout cas était-ce l’argument invoqué. Rosa commença lentement à assembler ses armées, des déserts brûlants du sud aux froides montagnes frontalières vers la contrée d’Oria, préparant un conflit majeur, menacé qu’il se sentait par la soudaine fureur belliciste des Eryans, habituellement plus calmes et paisibles, exploitant leurs mines gigantesques et élaborant des machines toujours plus complexes et sophistiquées. Un seul ordre comptait : détruire le royaume d’Erya, renverser Athalas et, pouvoirs ou pas pouvoirs, mettre un terme à la pesante menace que représente l’héritage de Vercci.
Elda était un royaume merveilleux, mais peu peuplé, aux forêts denses et épaisses, ci ou là troublées par la paisible vie d’un village, tous dirigés par une des sages prêtresses du Grand Temple. Les habitants vivent des fruits de la forêt connaissent une parfaite harmonie. Tout semble ici si tranquille alors que partout ailleurs, la guerre couve intensément. La capitale d’Elda, Aluran, est une immense tour d’un blanc éclatant aux fresques colorées de nuances bleues, entourée de hautes maisons et cerclée d’un muraille semi-circulaire. A flanc de falaise, en bord de mer, la grande ville où règne la magie est un havre de paix qui semble rayonner sur la mer, la terre et le ciel. C’est ici qu’Eulan finit sa course et son terrible exil, convoqué par la Grande Prêtresse et dirigeante de ces terres, grande voyante et diseuse d’avenir, la vénérée Annaresta.


La Grande Prêtresse avait observé, dans ses songes, l’avènement d’une ère nouvelle de troubles et de douleur, une ère où reviendraient les créatures magiques et le chaos qui les avait accompagné. Les prêtresses, gardant des archives très détaillées des souvenirs de cette époque pourtant barbare, savaient que les créatures magiques des légendes n’étaient autre que de terribles monstruosités, puissantes et implacables, qui terrorisaient les humains et ravageaient leurs créations sans la moindre once de pitié. Le premier roi de Kial, Brenniak, était le père des premières prêtresses, un magicien, un homme sage ayant longuement œuvré à l’anéantissement de cette menace. Son secret, celui qui permit de renvoyer les créatures d’où elles venaient et de permettre la création des royaumes, était celui d’une pierre gravée, une pierre de lune dotée de grands pouvoirs et capable de créer tout désir et tout fantasme. Utile, sa création avait réussi à ouvrir un portail happant les monstres dans une autre dimension. Elle avait levé les plateaux de Kial également. Mais elle était tout aussi dangereuse, et le palais des Kialites gardait jusqu’il y a peu cet objet aux pouvoirs illimités.
Une expédition menée par la Grande Prêtresse, accompagnée d’Eulan et de ses meilleurs guerriers, est alors lancée en direction d’Erya. Les terres jouxtant Elda en territoire eryan avaient été volontairement dégarnies afin de se concentrer sur le royaume de Rosa, lequel allait lancer son armée dans les prochains jours.


La guerre débuta avec fracas, les immenses légions de guerriers en armure rosariens s’opposant aux forteresses massives hérissées de bouches à feu des Eryans. Les morts s’entassèrent rapidement, tandis que le roi Athalas, à la tête de ses troupes, pierre de lune en main, lançait sur son ennemi sort après sort, donnant la mort sans pitié, brûlant la terre sous les pas des guerriers rosariens et déchaînant la foudre sur les piquiers aux longues lances de fer. La débâcle fut totale pour les Rosariens alors même que la guerre n’en était qu’à son septième jour. Au terme de dizaines de milliers de morts, le roi Durham prit la fuite, poursuivi par les immenses armées motorisées d’Athalas, lequel rentra en son palais de Korma, sa capitale aux cent mines. C’est là qu’il fut assailli par la prêtresse Annaresta, son comparse Eulan, et leurs forces d’élite, qui prirent d’assaut la puissante forteresse excessivement dégarnie avec l’aide des pouvoirs de la plus puissante des prêtresses. Usant de tout son pouvoir, elle parvint à neutraliser les attaques lancées par Athalas à l’aide de sa pierre de lune, permettant à ses guerrières talentueuses d’avancer encore et encore vers leur objectif. Se voyant acculé, le roi Athalas, démoralisé par cette défaite stupide, se prit à rêver d’une solution salutaire, de l’intervention d’un pouvoir imparable capable de contrer les pouvoirs d’Annaresta.
C’est alors que le portail dimensionnel s’ouvrit, laissant échapper les créatures magiques, monstres furieux et sanguinaires qui déchaînèrent leur rage et l’agacement dû à leur enfermement. Athalas fut tué, la pierre récupérée par le maître des démons, Arrholn, et les Eldans mis en déroute. Les Rosariens et les Eryans en guerre furent pris totalement par surprise par l’arrivée des terrifiants exécuteurs de mort sortis du portail par la faute du défunt roi Athalas, et durent prendre la fuite. Annaresta elle-même rejoignit, avec Eulan, le royaume l’Elda, où fut décidé de dresser en hâte une barrière protectrice autour de la forêt, rempart désuet et peu efficace contre des ennemis déterminés.
Les peuples rescapés des massacres arrivèrent en masse aux portes d’Aluran, demandant aide et assistance. Afin de combattre les démons, une seule solution s’impose alors pour les derniers hommes : s’unir, lier les derniers grands clans, les royaumes, et faire face à la menace coûte que coûte. La seule chance de survie des hommes : récupérer la pierre de lune de Brenniak. Une cause perdue qu’acceptèrent volontiers de suivre les derniers combattants de la paix.



L’avenir seul dira qui aura le droit de vivre.

_________________
Never forget
8/12/2007

2/9/2008

Wolf & Yunie
4ever


Dernière édition par Wolfy le Mer 16 Juil - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com/index.htm
Wolfy
~ Ecrivain à l'essai ~
avatar

Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 28
Nombre de forums créés : Un seul actif, un mort, un inachevé pour cause de surcharge de travail.
Mangas /livres préférés : Lambeaux de Charles Juliet, Le Cycle de Dune de Frank Herbert, et bien d'autres ...
Phrase du moment : Dieu existe, sinon qui change l'eau du bocal ? - Mémoires d'un poisson rouge
Lien de votre Echoppe : [url=lien de votre echoppe]Nom de votre echoppe[/url]
Date d'inscription : 15/07/2008

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 0

MessageSujet: Re: Candidature écrivain ~ Wolfy   Mer 16 Juil - 21:26

J'ai fait mieux. ^^'


Et une histoire à débattre, une ! Qui qu'en veut ?

_________________
Never forget
8/12/2007

2/9/2008

Wolf & Yunie
4ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoursong.frenchboard.com/index.htm
Saya
• Fondatrice - CULLEN ADDICT ♥♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4770
Age : 26
Nombre de forums créés : Beaucoup trop --\'. Hum environ bien 20 xDD mais mtn plus 4 a mon actif =)
Mangas /livres préférés : Death note, Ergo proxy, D Gray man ,hellsing, Claymore etc
Phrase du moment : Bioup ._.
Lien de votre Echoppe : Wandering Star
Date d'inscription : 29/04/2007

Monnaie
Pièce d'Or [ PO ]: 49885

MessageSujet: Re: Candidature écrivain ~ Wolfy   Jeu 17 Juil - 10:25

Et bien tout me parait très bien **
L'histoire est agréable à lire ce qui est un bon point. Cependant il y à quelque maladresse qui m'ont gênées mais rien de bien méchant.
C'est la 1ère histoire que je lis donc je peux pas savoir si ce que tu as fait est original ou si tout le monde à fait pareil ^^'. Parce que les Ecrivains de la Team passent le même teste.
Donc, je te prend x). Tes textes au dessus étaient super ♥.
Bref, un plaisir de te lire **


Bienvenue dans l'équipe des Ecrivains mon petit :p
En esperant te voir Actif ^^

_________________


Merci ma lumière *0*
Hihi mon fofo chéri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marchands.goodbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Candidature écrivain ~ Wolfy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Candidature écrivain ~ Wolfy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Kawai RPG } :: Au début ~ Là où y a tout ce qu'il faut savoir et faire savoir ! :: Ce que la team sait faire ! :: Écrivains-
Sauter vers: